Compta Durable - Expert Comptable
Compta Durable - Accréditation Cofrac

+33 (0)1.47.39.34.14

Accès intranet

Le blog de Compta Durable    Compta Durable sur LinkedIn Suivre Compta Durable sur Twitter Suivre Compta Durable sur Google+ Suivre Compta Durable sur Viadéo

Compta Durable le Blog

Toute l'actualité de la comptabilité environnementale et sociale, du reporting RSE, de la fiscalité écologique, de l'article 225, et de la méthode CARE.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog

Avec la transposition de la directive européenne, cap sur la matérialité !

Posté le dans Actualités
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 727
  • Notifications
  • Imprimer

En matière de reporting RSE, la France a longtemps fait cavalier seul (Loi NRE en 2001 et l’art. 225 de la Loi Grenelle 2 en 2012). Ce n’est plus le cas actuellement avec la directive européenne relative à la publication d’informations non financières (octobre 2014).

Cette directive européenne « met à jour » la réglementation françaises concernant la publication d’informations non financières (Ordonnance du 19 juillet 2017 et Décret du 9 août 2017). Parmi les principaux changements, la terminologie de « rapport RSE » disparait au profit de la « déclaration de performance extra financière ».

Cela peut, à première vue, paraître anodin … mais qu’en est-il réellement ?

Comme mentionne le décret, les entreprises devront désormais concentrer leur effort de reporting sur « les informations pertinentes au regard des principaux risques ou des politiques menées ».  La déclaration de performance extra – financière doit donc être utilisée par les entreprises comme un véritable outil de pilotage stratégique à la fois concis et pertinent, en abordant principalement les indicateurs clés de performance extra – financière.  

Pour identifier ces « informations pertinentes », les entreprises pourront s’appuyer sur une analyse (ou matrice) de matérialité permettant de prioriser les enjeux RSE avec les parties prenantes, en fonction des risques propres à leur activité ou à leurs zones géographiques. La matérialité est un outil venu du monde de la finance, permettant de rendre plus cohérent l’exercice de reporting RSE.

L’originalité́ de l’outil repose sur la double priorisation de chaque enjeu, d’une part du point de vue interne de l’entreprise (dans une optique « business ») et d’autre part du point de vue externe (les parties prenantes). Au final, les enjeux retenus sont ceux qui sont prioritaires à la fois en interne et en externe.

Le décret précise que les entreprises peuvent également s’appuyer sur des référentiels nationaux ou internationaux de reporting (GRI 4, IIRC, SASB, ISO 26 000) en indiquant les préconisations du référentiel retenu et les modalités de consultation. Pour information, la directive européenne s’est largement inspirée de l’ensemble de ces référentiels qui mettent en avant la notion de matérialité

Par ailleurs, communiquer en priorité sur les indicateurs clés de performance extra financière suite à l’analyse de matérialité ne serait-il pas un premier pas vers le reporting intégré ?

En effet, l’objectif n’est plus simplement de collecter des données mais bien de donner une vision globale et intelligible du business model, de la stratégie, de l’organisation et de la gouvernance de l’entreprise, avec un nombre restreint mais choisi d’indicateurs pertinents pour son écosystème. Des indicateurs qui permettent d’expliquer la création de valeur à court, moyen et long termes.

Sources : 

 

Article rédigé par Annabelle Ribeiro 

  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire

Compta-durable.com est le cabinet d'expertise comptable RSE spécialisé dans le développement durable : comptabilité verte environnementale, bilan carbone, conseil en cession et audit d'acquisition d'entreprise, article 225 loi grenelle II, indicateurs et vérification (vérificateur) rapport RSE, organisme tiers indépendant, reporting extra financier, empreinte économique locale. Faites appel à un expert-comptable, commisaire aux comptes aggréé et accrédité Cofrac.