Compta Durable - Expert Comptable
Compta Durable - Accréditation Cofrac

+33 (0)1.47.39.34.14

Accès intranet

Le blog de Compta Durable    Compta Durable sur LinkedIn Suivre Compta Durable sur Twitter Suivre Compta Durable sur Google+ Suivre Compta Durable sur Viadéo

Please update your Flash Player to view content.

compta-durable-lab

careaccountinglab.png

 

Compta Durable le Blog

Toute l'actualité de la comptabilité environnementale et sociale, du reporting RSE, de la fiscalité écologique, de l'article 225, et de la méthode CARE.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog

Biodiversité : le déclin actuel des populations met en évidence une « éradication biologique » selon une récente étude

Posté le dans Actualités
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 675
  • Notifications
  • Imprimer

 La grande majorité des études et des informations disponibles concernant l’état de la biosphère se concentre sur un caractère particulier : le niveau global d’extinction des espèces. Avec deux espèces qui disparaissent chaque année, le rythme peut sembler faible aux yeux de l’opinion, et laisser penser que la biodiversité ne fait qu’entrer lentement dans un épisode d’érosion majeure, qui sera réversible à l’avenir. Mais selon certains chercheurs cette approche ne permet pas d’évaluer de manière adaptée le phénomène en cours.

Publié le 10 juillet dernier dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l’article « Biological annihilation via the ongoing sixth mass extinction signaled by vertebrate population losses and declines » présente les résultats d’une étude américaine et mexicaine, particulièrement alarmants. Elle s’est intéressée non pas aux extinctions d’espèces, mais aux déclins et aux extinctions des populations, c’est-à-dire aux groupes d’individus sur un territoire, en particulier de vertébrés. La disparition des populations est en réalité un prélude à celle des espèces, et permet d’étudier le problème de manière plus fine.

L’analyse des chercheurs a porté sur le nombre et le degré de contractions des aires de répartition (indicateur du déclin et/ou de l’extinction des populations selon l’UICN) d’un échantillon de 27600 espèces de vertébrés, et sur une analyse plus détaillée de 177 espèces de mammifères. Leurs résultats sont alarmants. Deux chiffres suffisent à mesurer l’ampleur du phénomène : l’étude révèle que les mammifères étudiés ont tous perdu a minima 30% de leur aire de répartition, et que plus de 40% d’entre eux ont subi des baisses sévères de leur population (i.e. baisses supérieures à 80%).

Les conclusions des auteurs sont formelles : au-delà des extinctions d’espèces à l’échelle globale, la Terre connaît à l’heure actuelle un énorme épisode de déclin et de disparition des populations, qui entrainera des conséquences négatives en cascade dans le fonctionnement des écosystèmes, et donc dans les services écosystémiques dont dépendent les sociétés humaines. Ils vont jusqu’à qualifier ce phénomène d’« éradication biologique », pour mettre en évidence la magnitude considérable de la sixième crise d’extinction actuelle.

Ces résultats plaident à nouveau et de manière brutale pour la préservation des systèmes vivants.

Pour aller plus loin : L’article de Ceballos et al., 2017 Le modèle CARE, porté par Compta Durable et dédié à la conservation du capital naturel Le modèle MGV, centré sur la viabilité des écosystèmes

Article rédigé par Ciprian Ionescu

  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire

Compta-durable.com est le cabinet d'expertise comptable RSE spécialisé dans le développement durable : comptabilité verte environnementale, bilan carbone, conseil en cession et audit d'acquisition d'entreprise, article 225 loi grenelle II, indicateurs et vérification (vérificateur) rapport RSE, organisme tiers indépendant, reporting extra financier, empreinte économique locale. Faites appel à un expert-comptable, commisaire aux comptes aggréé et accrédité Cofrac.